Paro

Nom : Paro

Nom bhoutanais : སྤ་རོ་

Statut : ville

District : Paro

Population : 15 000 habitants

Paro est une ville qui se trouve sur les rives de Paro Chhu. Elle est également le siège du district de Paro dans le nord-ouest. Si vous faites un séjour dans le pays bhoutanais, Paro qui est considérée comme l'une des plus belles villes du pays, sera une destination idéale. Vous y découvrirez ses nombreux sites historiques, ses maisons traditionnelles ainsi que ses habitants très hospitaliers.

 

Histoire

  L’histoire de la ville de Paro se rattache particulièrement à celle du dzong de Rinpung. Cette forteresse qui s’étend sur toute la vallée de Paro offre une incroyable vue panoramique sur la zone. Un monastère a été construit par Padmasambhava sur ce site au début du Xe siècle. Ngawang Namgyal a rénové le monastère avant de l'aggrandir. Le bâtiment a donc été bâti sur étages et a servi de fort pour contrattaquer les armées tibétaines.

Le dzong a été érigé avec des pierres et nommé Rinpung. Ce mot se traduit par « tas de bijoux. » Il a été érigé en 1646 par Zhabdrung Ngawang Namgyal.

Après avoir être sorti indemne d'un tremblement de terre en 1897, le dzong de Rinpung a, neuf ans plus tard, été ravagé par les flammes et ses fameux trésors ont été détruits avec lui. Le Thongdel, un thangka est le seul trésor trouvé après l’incendie. Les années suivantes, le Rinpung est devenu le dzong de Paro et a été reconstruit par le Penlop Dawa Penjor. Il y a installé des masques ainsi que des costumes sacrés. La plupart de ces trésors datent déjà de plusieurs siècles alors que d’autres ont été rapportés par Dawa Penjor et son disciple TShering Penjor.

 

Aujourd’hui

  On décrit particulièrement la ville de Paro comme l’entrée et la sortie du Bhoutan. La vallée de Paro est aussi célèbre pour sa grande sérénité. La ville abrite également le fameux musée national du pays et le célèbre dzong de Dobji le plus ancien du Bhoutan, bâti en 1531 par Lam Ngawang Chogyal. On peut considérer comme l’une des plus belles villes du pays.

La rue principale de la ville a été construite en 1985. Elle est bordée de maisons en bois peintes de couleurs vives et de plusieurs restaurants locaux. Aujourd’hui, avec l'évolution de la ville quelques bâtiments à étages se construisent à chaque coin de rue. Il faut alors espérer que ces nouvelles constructions ne viennent pas gâcher le charme des lieux.

Durant votre séjour, vous n’aurez pas non plus de difficulté à trouver un endroit où dormir puisque la ville dispose de plusieurs hôtels. Il faut dire que ces hôtels sont déjà équipés de spas hauts de gamme qui peuvent convenir à tous les budgets.

Toutefois, on remarquera sans mal que la ville est comme restée figée dans le temps avec des ambiances rurales à l’exemple des stations services décorées de façon traditionnelle. On remarque également l’agent de circulation qui met encore des gants blancs pour donner le signal aux chauffeurs. En visitant la ville, vous croiserez aussi les hommes portant encore le Gô, un Kimono traditionnel, et les femmes avec une Kira, une robe rayée ou à carreau accompagnée d’un Tego, une veste en soie chatoyante.

La ville est aussi un endroit où les Bhoutanais célèbrent plusieurs fêtes religieuses dans les monastères de la ville. Par exemple, au mois de mai, les Bhoutanais viennent à Paro pour célébrer l’anniversaire du quatrième roi de Bhoutan. Les habitants prient autour d’un grand stupa au monastère du payeur en suivant le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à la tombée de la nuit. On dit que ce rituel permet aux croyants d’atteindre le cœur spirituel.

Malgré son charme et ses nombreux atouts touristique, Paro est surtout connu dans le monde pour son aéroport qualifié de plus terrifiant. En effet, Paro est la seule ville du Bhoutan qui dispose d'un aéroport mais le moins que l'on puisse dire c'est que sa situation géographique, enclavée dans des montagnes qui s'élèvent à plus de 5 000 mètres d'altitude, ne facilite pas vraiment les atterrissages. De plus, sa piste d'atterrissage ne s'étend que sur 2 km ce qui est très peu sachant qu'à Charles de Gaulle par exemple on enregistre quatre pistes allant de 2.7 km à plus de 4km. Seule une poignée de pilotes sont habilités à se poser à Paro lors de vols de jours uniquement.

 

Les monuments historiques à voir à Paro

 

Le dzong de Rinpung et le musée national

Le dzong de Rinpung est un point stratégique de la vallée de Paro. On dit que le Rinpung est le centre religieux et laïc de toute la région. Au dessus de la forteresse se trouve le dzong Ta, une ancienne tour de guet qui est aujourd’hui le musée national du Bhoutan. Le musée renferme plusieurs objets d’art ancien bhoutanais, des armes, des timbres, des oiseaux et des animaux endémiques.

On retrouve également en dessous du dzong un pont médiéval où se dresse le palais d’Ugyenpelri, la résidence royale construite par Penlop Tshering Penjor. Une promenade à travers le pont au chemin de pierre incrusté, offre une belle vue sur le fort.

 

Le dzong Ta

Le monument, appelé également "la tour de guet" a été érigé en 1645 par Paro Penlop La Ngoenpa Tenzin Drukda. Située en amont du dzong de Rinpung, la tour lui servait de garde fou contre les attaques indiennes et tibétaines. Le dzong Ta a été reconverti en musée national en 1967 et offre aujourd'hui un grand aperçu des reliques et du patrimoine culturel et traditionnel riche et unique du Bhoutan.

 

Le dzong de Drugkyel

Le mot Drugkyel se traduit par « victorieux ». La forteresse victorieuse. Elle a été construite en 1649 par Zhabdrung Ngawang Namgyel. Il commémore la victoire de l’armée bhoutanaise contre celle du Tibet.

 

Le Kyichu Lhakhang

C’est le plus vieux monastère sacré dans le royaume, il date du 7e siècle.

Le Kila Goenpa

C’est un temple assez paisible où l’on retrouve des nonnes bouddhistes qui ont consacrées leur vie à l’épanouissement spirituel. Leurs vies sont consacrées aux études religieuses, à la prière et aussi à la méditation.

Le Druk Choeding Lhakhang

C’est un temple que l’on retrouve dans la ville et que l'on le nomme aussi Tshongdoe Naktsang. Ce temple a été construit par Zhabdrung Chhogyel en 1525.

Le Dungtse Lhakhang

Ce Lhakhang a été construit en 1433 par le constructeur du pont de fer de Paro : Thangton Gyalpo.

Le monastère Taktshang

C’est un temple qui est célèbre et connu sous le surnom de « nid du tigre. » On dit qu’il est l’un des temples les plus sacrés du Bhoutan. Il se trouve sur le flanc d’une falaise dans la vallée de Paro à 900 mètres d’altitude.

 

Climat

Paro est une ville assez ensoleillée où il fait néanmoins assez froid. Les températures en été avoisinent les 10°C tandis que l'hiver, elles descendent sous les 0°C.

 

Comment s’y rendre ?

Le seul aéroport du pays se trouve à Paro, donc il est sera facile de s'y rendre. En effet, celui-ci se trouve à 6 km de la ville de Paro et à 40 km de la capitale.

En partant de l’aéroport, vous pouvez rejoindre la ville en bus. Des bus partent chaque jour vers les grandes villes du pays.

 

Comment circuler ?

  Parmi toutes les grandes villes de Bhoutan, la ville de Paro est celle que les touristes peuvent explorer à pied. En effet, la ville se parcours sur une promenade d’une heure ou deux.

Vous pouvez aussi faire la visite de la ville en taxi. Ces derniers disposent tous de compteurs mais les chauffeurs s’en servent rarement. Les prix des trajets sont aussi parfois non négociables pour les longues distances.

 

Que faire à Paro ?

  • Visiter le fameux dzong de Rinpung qui fait la célébrité de la ville de Paro.
  • Admirer les objets d’art et les trésors de la ville et son histoire au musée national du Bhoutan.
  • Parcourir la ville à pieds et visiter ses nombreux monuments historiques.
  • Découvrir la beauté de la ville tout en admirant le mode de vie traditionnel de ses habitants et leurs tenues.
  • Séjourner dans les beaux hôtels de Paro et profiter de ses agréables salons de spas.
7 photos

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81