Le temple de Dungtse

La vallée de Paro est considérée comme la plus riche historiquement et culturellement parlant parmi les grandes villes du Bhoutan. Elle regorge de mythes et de légendes ainsi que de nombreux sites de renom comme celui du temple de Dungtse. Le temple est situé entre la vallée de Paro et celle de Dopchari, sur une colline menant au Musée National.

 

Histoire

  Le temple de Dungtse a été construit en 1421 par le moine tibétain Thangthong Gyelpo. On le surnommait « le bâtisseur de ponts en fer » ou Chagzampa. En effet, le moine a construit huit ponts selon la tradition bhoutanaise avant de rejoindre son pays natal.

Le chörten de Dungtse a été érigé par le moine afin de repousser les forces d’une démone qui terrorisait la vallée. Il a adopté le style architectural des stupas pour faire fuir le démone.

Le temple symbolise également la victoire de la religion bouddhiste. En 1841, il a été restauré par le 25ème Jé Khenpo Sherab avec l’aide des habitants de la région.

 

Visite du temple de Dungtse

  Le chörten de Dungtse a été conçu comme un mandala composé de trois étages. Ceux-ci marquent l’ascension vers des niveaux d’initiation pour atteindre à la fin le cœur du mandala.

Les murs sont recouverts de splendides peintures. On y retrouve les fresques les plus surprenantes du Bhoutan. Elles représentent un nombre considérable de divinités dans la religion bouddhiste, classées selon un ordre religieux bien précis et un travail artistique unique. Les bouddhistes considèrent ce temple comme un symbole de l’école religieuse des Drukpa Kagyupa.

Au rez-de-chaussée vous tomberez sur les cinq bouddhas de méditation sous leurs différentes formes Avalokiteshvara, une statue de Guru Rinpoché, des dieux protecteurs et des dieux de la richesse mais aussi divers héros de l’histoire du bouddhisme tel le fondateur du temple Thangthong Gyelpo. Les colonnes du rez-de-chaussée sont des troncs d’arbre où sont inscrits les noms de tous les habitants ayant participé à la rénovation du temple au temps de Jé Khenpo Sherab.

Sur les murs extérieurs du deuxième étage se trouvent des peintures représentants des formes de Mahakala, le grand dieu protecteur du Bhoutan. Tandis que les murs intérieurs ont été recouverts par les visions de Bardo, l’état intermédiaire entre la mort et la renaissance.

Et c’est au troisième étage que l'on retrouve ensuite les cycles tantriques les plus élevés. Sur les murs extérieurs de l’étage sont peints les dieux représentant ces cycles tels Guyasamaja, Vajrabhairava, Cakrasamvara, Hevajra, etc. Sur les bords intérieurs sont peints 84 saints indiens mais aussi les saints tibétains qui ont obtenu l’enseignement des Mahasiddha. On y retrouve également une statue en bois du poète tibétain Milarepa, datant du XIIe siècle.

Vous verrez aussi, à l’étage, des représentations du Bardo Thödol : le Livre des morts tibétain. Il est à noter que les marches montant à l’étage sont raides et qu’il faut apporter une lampe pour bien admirer l’intérieur.

 

Comment s’y rendre ?

  L'aéroport de Paro se trouve à 7 km de la ville et à 53 km de Thimphou. On peut également arriver à Paro par la route via Phuentsholing. Pour atteindre le temple, il faut partir en randonnée depuis la ville de Paro. Aller jusqu’à la rivière de Paro Chu qu’il faudra traverser, puis grimper la colline où se situe le Musée national menant jusqu’au Temple de Dungtse.

1 photo

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81