La vallée de Phobjikha

Phobjikha

Nom : Phobjikha

Nom bhoutanais : ཕོབ་ སྦྱིས་ ཁ

Statut : vallée

District : Wangdue Phodrang

Population : 4.716 habitants

Superficie : 163 km²

Phobjikha, aussi surnommée « la vallée des grues » ou encore Gangteng, se tapit dans le district de Wangdue Phodrang. C'est l'endroit où les grues à cou noir du Tibet migrent durant la période hivernale. Placée en haute altitude, sur le flanc ouest de la Montagne Noire, la vallée de Phobjikha hérite d'un climat froid comparé aux autres régions du Bhoutan. Découvrez-y le fameux monastère de Gangtey desservi par de nombreux sentiers de randonnée.

 

Aujourd'hui

 

Phobjikha se classe parmi les importantes réserves fauniques du Bhoutan. La grue à cou noir est très atypique de cette région. Les habitants de la vallée célèbrent un festival dédié à ces oiseaux en novembre. Devenue un symbole de la région, la grue à cou noir, aussi appelée Thrung Thrung Karm, fait aujourd'hui partie du paysage culturel bhoutanais. Pour les villageois, ces volatiles sont des messagers des cieux, un signe de bonne récolte pour les années à venir.

D'autres animaux protégés peuplent la vallée de Phobjikha. Côté paysages, les scènes sont largement variées, comme en témoigne la vallée marécageuse de Nakey Chhu.

Hormis cela, les touristes de passage dans la vallée de Phobjikha ont l'occasion de visiter le célèbre monastère de Gangtey. Dans ce lieu sacré, les lamas s'adonnent à la méditation et à la pratique du Kora.

Population

La vallée de Phobjikha se compose de petits villages Gangtey et autres, qui comptent près de 4.716 habitants. Les locaux sont originaires d'une ancienne ethnie du Tibet et utilisent le dialecte Henke. En outre, des bergers nomades connus pour être des éleveurs de yaks peuplent aussi la région.

En hiver, quand la neige recouvre la vallée, la majorité des villageois qui résident en hauteur se déplacent dans la région de Wangdue Phodrang.

Géographie

La vallée de Phobjikha prend la forme d'une cuvette sur le versant ouest de la Montagne Noire, à l'orée du parc national de Jigme Singye Wangchuck. Située à une altitude d'environ 3.000 mètres, elle peut également, en hiver, ressembler à une vaste vallée glaciaire. En été, elle se recouvre d'une belle prairie et d'une terre marécageuse dominée par des bambous nains. En effet, 90% du fond de la vallée est jonché de ces végétaux qui aident à la répartition de la rivière. Ils contribuent à la prévention de l'érosion et au recyclage des éléments nutritifs, tout en conservant l'humidité du sol. La vallée de Phobjikha est entourée par les chaînes de montagnes qui sont chaque année le théâtre de chutes de neige, surtout en janvier et en février. La température minimale s'établit au mois de décembre et est évaluée à - 4.8°C. En août, la température maximale enregistrée est de 19.9°C. L'incidence des précipitations varie entre 1.472 et 2.189 mm.

 

Que voir dans la vallée de Phobjikha ?

 

Le monastère de Gangtey

Ce monastère datant du XVIIe siècle se dresse au sommet d'une colline dans la vallée de Phobjikha. C'est un temple d'une grande importance culturelle et religieuse. Il s'agit également d'un lieu d'apprentissage pour les moines voulant intégrer l'école bouddhiste Nyingma. Le monastère de Gangtey attire de nombreux touristes et religieux chaque année.

Les grues à cou noir de Phobjikha

Depuis 1987, la société royale du Bhoutan pour la protection de la nature ou RSPN sensibilise la communauté à transformer la vallée en une zone protégée à l'échelle nationale, en raison de sa grande population de grues à cou noir. La RSPN recense près de 550 grues à Phobjikha, un chiffre qui n'a cessé d'augmenter depuis les années 1990. La vallée constitue ainsi une terre de prédilection pour les ornithologues.

Faune et flore

Phobjikha engloutit dans ses beaux paysages une remarquable biodiversité faunistique. Outre la grue à cou noir, on y trouve 13 espèces d'oiseaux menacées. Dans son territoire de 163 km², elle abrite également des sangliers, des ours noirs himalayens, des léopards.

Pour ce qui est de la flore, Phobjikha comprend un terrain marécageux avec des pâturages herbeux. Les bambous nains qui y abondent attirent particulièrement les grues à cou noir. Ces plantes nourrissent les oiseaux en hiver et servent de barrage naturel pour les sentiers marécageux de la vallée en été. Parmi les autres espèces d'arbres répertoriées figurent le pin bleu, le bouleau, l'érable et les rhododendrons. Les pommes de terre constituent la principale culture de rente des habitants de la vallée.

 

Comment s'y rendre ?

 

Pour rejoindre la vallée de Phobjikha, il vous faut prendre un bus au départ de la ville de Wangdue Phodrang. Si vous optez pour les taxis, disponibles dans le centre-ville, le trajet coûte près de 300 Nu par personne. Le voyage dure environ 3 heures, les routes étant en mauvais état.

 

Comment circuler dans la vallée

 

La vallée ne propose aucun moyen de transport public. Pour la visiter, il faut s'adonner à de longues promenades, ce qui offre bien des avantages pour découvrir le lieu dans toute sa splendeur.

 

Meilleurs moments pour visiter la vallée de Phobjikha

 

Planifiez votre séjour en novembre, durant le festival dédié aux grues au cou noir. Le climat doux est favorable à la randonnée.

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81