Drametse Lhakhang

Fondé par Ani Choten Zangmo, le Drametse Lhakhang prend place à plus de 1300 mètres d'altitude à 18 km de Mongar, sur l'autoroute en direction de Trashigang. Son nom signifie « pic sans ennemi. » C'est l'un des monastères bhoutanais érigés sur les pentes verdoyantes de l'Himalaya oriental au XVIe siècle. Il est fortement associé à la tradition Peling du bouddhisme, mais aussi à Pema Lingpa, le quatrième des cinq rois des Tertöns.

 

Histoire

  Ce lieu de culte a vu le jour en 1511, à environ 18 km de la jonction de la route nationale reliant Mongar et Trashigang.

Le monastère de trois étages intègre une chapelle principale, une statue de Guru Rinpoché au centre, un stupa Kudung d'Ani Chhoeten Zangmo et une statue de Pema Lingpa. Le premier étage de la chapelle du complexe est dédié à la divinité protectrice Palden Lhamo et à Tandrin. Le dernier étage quant à lui abrite le Goenkhang Chenmo, avec les statues des trois divinités protectrices. Cette partie de l'église est appelée « chapelle des dieux protecteurs locaux. »

Drametse constitue le centre spirituel de la partie est du Bhoutan. Ce monastère se distingue par ses représentations de la danse des masques Ngacham et des tambours. Cette danse sacrée pour la communauté Drametse se déroule une fois par an, au dixième mois du calendrier lunaire bhoutanais, dans la cour du monastère. Elle rend hommage à Guru Rinpoché, un grand maître bouddhiste. Depuis 2005, elle est inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

 

Aujourd'hui

  Le Drametse Lhakhang se niche au milieu d'un patio entouré de bâtiments qui accueillent des bureaux et des salles de classe en périphérie. Tous ceux qui sont en quête de culture et d'authenticité sont les bienvenus dans ce monastère. Après le tremblement de terre de 2009, plusieurs structures ont été durement touchées. Aujourd'hui, le temple héberge 80 jeunes moines.

L'intérieur du temple est riche en matière d'arts et de sculptures. Découvrez-y des colonnes en bois sculpté, des poutres peintes et un toit volant. Observez la représentation de la culture ancienne et de la tradition religieuse au Bhoutan. Ne ratez pas les images des divinités de longue vie, et les cinq versions du protecteur himalayen Tsheringma.

La danse des masques est un intermède touristique incontournable dans ce monastère. Cette représentation met en scène 12 moines vêtus de costumes colorés et sculptés, portant des masques en bois. Chaque masque représente un animal réel ou mythologique.

Les évènements organisés au Drametse Lhakhang se distinguent par la diversité des danses des moines. Les chorégraphies diffèrent d'un festival à un autre. Comptez entre autres les saintes danses ou le Peling Tercham et les danses au trésor de Terton Pema Lingpa. Le 15 novembre, une fête dévoile une forme de danse particulière : le Kangso Chhenmo. Ce festival annuel dure trois jours.

 

Comment s'y rendre

  Le Drametse Lhakhang se situe à 18 km de Trashigang et de l'autoroute Mongar.  

  • En avion : depuis décembre 2011, l'aéroport de Yongphulla accueille les vols intérieurs assurés par Drukair et Tashi Air à Paro.

  • En voiture : en partant de Thimphou, comptez deux jours de trajet pour atteindre le Lhakhang. Sur la route du Nord, des bus directs font un arrêt de nuit à Jakar et rejoignent ensuite Mongar. Sur la route du Sud, l'itinéraire passe par Phuentsholing où prendre un transport privé à Samdrup Jongkhar. Aucun bus ne dessert cette route. Le circuit traverse les États indiens du Bengale-Occidental et de l'Assam. À Samdrup Jongkhar, vous trouverez des bus directs pour Trashigang.

UNESCO
5 photos

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81