L'école des treize arts et artisanats

L'école des treize arts et artisanats est situé à Thimphou. Cet institut dispense un cursus de quatre à six années d'études pour la maitrise des 13 arts traditionnels du Bhoutan. Parmi les différentes spécialisations proposées figurent la peinture, la sculpture sur bois, la broderie et la fabrication de statues. Chaque branche comprend plusieurs sous-filières. Les pièces manufacturées par les étudiants sont mises en vente dans la salle d'exposition de l'établissement.

 

Histoire

 

Pema Lingpa a officiellement introduit l'art au Bhoutan au XVe siècle. Les moines et les laïcs chargés des travaux religieux considéraient leurs tâches comme des bénédictions. Zhabdrung Ngwang Namgyel ou Penlop Dragpa Gyatsho a ainsi décidé de dresser la liste de tous les arts importants dans la vie administrative et religieuse des Bhoutanais.

En 1680, Zhabdrung Rinpoché a ordonné la création de l'école des treize arts et artisanats dans le but de préserver l'héritage culturel du Bhoutan, en formant des jeunes étudiants.

Auparavant, les femmes bhoutanaises ne participaient pas aux travaux religieux, mais s'adonnaient exclusivement au tissage. Les laïcs quant à eux exerçaient presque tous une activité agricole. Ainsi, ils n'avaient pas le temps de s'appliquer aux arts traditionnels. Après 1990, avec le développement du tourisme, les tisserands ont petit à petit développé leur art afin d'en faire un vrai métier. Depuis, les agences internationales, les ONG et le gouvernement encouragent les artistes, avec entre autres la création d'un label en 2009.

 

Aujourd'hui

 

L'art traditionnel au Bhoutan se transmet de génération en génération. Grâce à l'école, les intéressés ont la possibilité de suivre une formation complète de 4 à 6 ans pour devenir un artiste digne de ce nom et maitriser les 13 arts ancestraux.

À la fin de leurs études au sein de l'institut, les étudiants peuvent exposer leur savoir-faire en peignant les maisons ou en créant des thangkas et d'autres œuvres artistiques. Leur avenir dans le monde artistique et religieux se révèle être assuré, étant donné que leur métier occupe une grande place dans le quotidien des Bhoutanais. Ce sont eux qui produisent les articles nécessaires aux rituels, pour ne citer que les masques lors des Tshechu, les objets utilisés lors des cultes dans les monastères, etc. Comptez également les fresques illustrant l'histoire du Bouddha.

Au sein de l'école, les enseignants privilégient une étude approfondie des thangkas traditionnels, qui se décrivent comme des peintures de rouleau à base de géométries stylées et strictes. D'un autre côté, vous avez l'iconographie bouddhiste plutôt orientée vers les motifs religieux ou symboliques. À l'institut de Zorig Chosum, les professionnels en sculpture enseignent leur art en mettant en évidence la religion bouddhiste à travers la réalisation de statues des icônes religieuses. Cette discipline adopte l'argile comme matériau de base.

Parmi les 13 arts traditionnels du Bhoutan enseignés à l'école, notez également la fabrication du papier deysho. Les articles fabriqués par les étudiants sont destinés à imprimer les textes religieux ou les livres traditionnels. En outre, bon nombre des sortants l'institut s'épanouissent dans le monde du textile, avec la confection de vêtements et de produits artisanaux. Les habits possèdent une grande importance au Bhoutan. Selon les occasions (mort, naissance, mariage…), il existe un rituel spécifique d'échange de tenues.

 

Comment s'y rendre

 

Pour rejoindre Thimphou en train, réservez vos billets à la gare de Siliguri. Si vous préférez voyager en minibus, plusieurs des cars postaux à destination de la capitale sont disponibles dans les villes voisines.

1 photo

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81