Le dzongkhag de Gasa

Nom : Gasa

Nom bhoutanais : མགར་ ས་ རྫོང་ ཁག

Statut : dzongkhag (district)

Capitale : Gasa Dzong

Population : 3 700 habitants (20e/20)

Superficie : 3 117 km² (2e/20)

Le district montagneux de Gasa est le moins peuplé des 20 dzongkhags du Bhoutan. Il représente cependant le deuxième plus grand en terme de superficie. Gasa est donc la partie du pays la moins densément peuplée avec un peu plus d'un habitant au km². Le lieu est extrêmement escarpé et s'élève de 1500 m minimum jusqu'à 4500 m. Ce territoire représentait encore jusqu'en 1992 un simple sous-district, appelé drungkhag, et était rattaché au célèbre dzongkhag de Punakha. Il fait partie des moins développés du pays, de par ses caractéristiques géographiques intimement liées à la chaîne de montagnes de l'Himalaya. Deux des quatre gewogs du district sont habités par des minorités ethniques : les Layaps et les Lunanas. Vous pouvez, géographiquement seulement, associer les dzongkhag aux régions françaises, et les gewogs aux départements.

 

Un lien inhérent avec l'Himalaya

Le dzongkhag de Gasa abrite la plupart des plus hauts sommets du pays. La région compte, sur sa frontière nord qui représente aussi celle qui sépare le Bhoutan et le Tibet en Chine, quatre pics qui atteignent plus de 7 000 m d'altitude. Tous font bien évidemment partie de la chaîne de montagnes de l'Himalaya. D'ouest en est, on retrouve le Masang Kang (7 194 m), le Tongshianjabu (7 207 m), le Kangphu Kang (7 204 m), et le Jomolhari (7 326 m).

Ce territoire est très propice aux treks de haute montagne, une des activités touristiques les plus prisées au Bhoutan. En plus du trek Laya Gasa et de celui du Jomolhari, le district est parcouru d'ouest en est lors du légendaire Snowman Trek ! Réputé comme étant le trek le plus difficile du monde, celui-ci vous fait parcourir le versant nord très montagneux du dzongkhag de Gasa pendant 14 des 28 jours totaux. Sa pratique est réservée aux habitués des sensations fortes qui possèdent un mental et une endurance à toute épreuve.

 

Des minorités visibles

Sur les flancs montagneux qui sillonnent le paysage de Gasa vivent, de façon nomade de temps à autres, deux minorités ethniques importantes au Bhoutan. Les Layaps habitent la plupart du temps dans le village de Laya dans les hauteurs à l'ouest de Gasa. Ce village qui se situe à 3 820 m d'altitude sur le Masang est réputé comme étant le plus haut du pays et le 11e dans le monde. D'autres membres de cette ethnie peuplent les vallées et contrées près de Paro et de la capitale Thimphou. Ils parlent le dialecte Laya, dérivé du dzongkha, la langue nationale, et sont issus d'une influence tibétaine ancestrale. Avant les années 1980 et l'explosion du tourisme au Bhoutan, le village de Laya était surnommé "terre cachée" par les Bhoutanais, ses habitants n'étaient en aucun cas atteint par le modernisme et le tourisme. Seuls quelques aventuriers Layaps venus s'exporter à Thimphou ou Paro, revenaient avec des citadins pour y organiser ponctuellement des festivals culturels. Les Layaps ont toujours vécu de l'élevage des yaks et des chevaux, ou pratiqué des activités de bûcherons et de paysannerie. Lorsque les premiers voyageurs occidentaux sont arrivés, les enfants étaient comme ébahis par ces gens hors du commun, inhabituels, qui foulaient les terres de leurs ancêtres. Aujourd'hui les touristes sont accueillis par les enfants ou petits-enfants de ceux-ci qui leur demande "bonjour, comment vous appelez-vous ?", ou bien "que faites vous ici ?", et cela en anglais. Le village s'est développé et propose aujourd'hui à ses habitants et personnes de passage, quelques magasins, deux centres éducatifs, un centre d'élevage, une clinique, et une ligne de téléphone. 90% des 140 ménages du gewog de Laya possèdent des yaks et/ou des chevaux. Vous pourrez venir apprécier ce village et discuter avec ses habitants en tentant le trek de 14 jour Laya Gasa qui s'y arrête.

L'autre grande minorité de Gasa est également réputée pour son élevage de yaks. Les habitants de Lunana, nom du gewog mais également village administratif de celui-ci, parlent encore le dialecte Lunakha. Ils vivent à cheval entre le parc national de Jingme Dorji et le parc Wangchuk Centennial et jouissent donc d'une protection naturelle. Le village de Lunana est situé à l'est de Laya, dans les contreforts entre deux pics montagneux vertigineux. Au fond de ceux-ci et tout proche du village se trouve une rivière. Et tout comme à Laya, Lunana dispose d'une école primaire.

 

Une capitale des plus pittoresque

Gasa Dzong est le centre administratif du dzongkhag de Gasa. Oui cela est répétitif mais c'est ainsi. Le dzong représente au Bhoutan une forteresse bâtie pour protéger un territoire de l'envahisseur. Il a été construit au XVIIe siècle en plein cœur du district à 2850 m d'altitude ce qui lui procure un charme très significatif. Chaque année y est organisé, au mois de septembre et en même temps que le Tsechu de Thimphou, le festival de Gasa qui allie pratiques religieuses et danses masquées. Cette capitale n'est pas une ville ou un village mais simplement un fort surélevée qui offre une vue dantesque. La défense contre les armées du nord devait avoir la vision sur tout le paysage environnant. Le dzong possède trois tours de guet appelées Ta. Une étape essentielle si vous passez par le district lors de votre séjour.

 

Climat

Le climat alpin du dzongkhag de Gasa devient de moins en moins supportable au fur et à mesure que vous montez. La meilleure période pour venir se situe entre les mois de juillet et de septembre où la température oscille en moyenne aux alentours de 17 degrés. Encore une fois cela n'est pas vrai pour toutes les altitudes. Ceci ce situe lors de la saison des pluies, mais ces dernières restent néanmoins peu fréquentes dans cette région. Lors de la saison sèche comprise entre novembre et février, le mercure peut varier entre 6 et 10 degrés en moyenne.

 

Comment s'y rendre

Pour rejoindre Gasa Dzong depuis la capitale Thimphou, vous pouvez prendre un bus et parcourir un trajet de 135 km en un peu plus de 4 heures.

10 photos

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81