Le musée royal de Trongsa

À l'instar du musée national du Bhoutan, le musée de l'héritage royal a été développé au sein d'une tour de guet, un Ta Dzong. Convertie le 10 décembre 2008 en musée royal, cette tour de défense a protégé la région de Trongsa durant plus de 4 siècles. Surplombant la vallée et le centre-ville, elle servit de gardienne face aux attaques des envahisseurs sur le dzong de Trongsa en contrebas. Ses 5 étages abritent aujourd'hui l'histoire de la monarchie bhoutanaise proclamée par la dynastie Wangchuk le 17 décembre 1907 et expose même des artefacts et des collections d'objets authentiques passés, vieux parfois de plus de 500 ans comme la veste de Ngagi Wangchuk qui a fondé la ville de Trongsa au XVIe siècle.

 

Histoire

Le fondateur de l'actuel Bhoutan, celui qui a su adapté la culture tibétaine à ce territoire bhoutanais dans les années 1630 : Shabdrung Ngawang Namgyal, chargea un certain Choegyel Mingyur Tenpa d'agrandir le dzong de Trongsa en construisant notamment une dépendance surélevée servant à protéger la base. Il s'exécuta et construisit, sur la colline à l'est de la forteresse, une tour de 5 étages, un Ta Dzong, flanquée de deux autres tours, au nord et au sud, plus petites, qui le relient par deux ailes.

Ce dispositif a permis de repousser les attaques en provenance du col de Yutong au nord, sur la forteresse de Trongsa dans la vallée. Cette manœuvre a facilement été confirmée par l'orientation des meurtrières. Plus tard, ces bâtiments ont perdu leur fonction militaire et le Ta Dzong est devenu le lieu de résidence de deux ermites qui reposeraient dans l'aile sud. Aujourd'hui l’édifice est à la fois un fort lieu de culte bouddhique et un musée présentant le riche héritage de la ville de Trongsa mais également le passé culturel, politique, et les 100 dernières années monarchiques du Bhoutan. Vous pouvez y visiter onze galeries différentes pour en apprendre beaucoup sur ces sujets.

 

Visiter le musée de l'héritage royal

Voici une courte introduction à chacune des 11 galeries du musée de l'héritage royal de Trongsa. De quoi vous donner envie d'en savoir plus. Notez qu'aujourd'hui seules la petite tour nord, l'aile nord qui l'a relie au Ta Dzong, et ce dernier ont été aménagés pour accueillir le musée. L'aile sud et la petite tour sud n'ont pas fait partie de ce changement.

 

Tour nord

Trois galeries vous attendent à l'entrée du musée, dans la petite tour annexe au nord du grand Ta Dzong central. Dans la première salle vous verrez les statues des quatre rois gardiens. Ceux-ci qu'on voit très souvent représentés en image à l'entrée des temples, repoussent, dans les croyances, les mauvaises influences. Vous trouverez également dans la pièce un moulin à prières, typique dans la culture tibétaine en générale.

La deuxième galerie est consacrée à la fondation du dzong de Trongsa. C'est ici que vous apprendrez tout sur le sage Ngagi Wangchuk qui, guidé par des divinités également représentées ici, fonda un sanctuaire qui servira de base pour la forteresse. Vous pourrez y trouver des objets lui ayant appartenu.

La dernière galerie de la tour nord était l'ancienne salle privée de Lama Chanchub Sondru, le gourou de Jigme Namgyel, le père d'Ugyen Wangchuck, le premier roi de la monarchie du Bhoutan, unifié en 1907. Le gourou créa la fameuse couronne corbeau portée par le père et le fils et qui est aujourd'hui exposée dans cette salle dans une superbe vitrine centrale.

 

Aile nord

La tour nord est reliée au Ta Dzong par cette aile qui accueille également 4 galeries du musée. La première d'entre-elles expose des objets personnels ayant appartenus aux quatre premiers rois de la monarchie. Ugyen Wangchuck, Jigme Wangchuck, Jigme Dorji Wangchuck et Jigme Singye Wangchuck, connu pour l'instauration du Bonheur National Brut dans le pays. Seul le 5e et actuel roi du Bhoutan : Jigme Khesar Namgyel Wangchuck n'est pas représenté ici, pour le moment.

La deuxième galerie de l'aile représente le folklore de la ville de Trongsa et du Bhoutan en général. Des masques et des costumes des festivals traditionnels y sont affichés. La religion est très présente parmi ces festivals appelés tsechu et permet aux participants de chasser les mauvais esprits.

La troisième galerie aborde le sujet du bouddhisme au Bhoutan. Les visiteurs étrangers ont la possibilité d'en apprendre beaucoup sur les différentes divinités ou sur les moines. On y voit tout l'équipement de ces hommes de foi avec le sceptre, la cloche, ou la lampe notamment.

La dernière salle de l'aile nord est consacrée à l'épopée du roi Guésar, le poème le plus célèbre de la culture tibétaine.

 

Le Ta Dzong

La première salle de la tour centrale, appelée Ta Dzong, pour tour de guet, est entièrement consacrée à Guru Rinpoché, le père du bouddhisme au Bhoutan.

La seconde salle est inaccessible sans permis délivré spécialement. Elle abrite le temple du Bouddha Maitreya, celui-ci considéré dans le bouddhisme theravāda et mahāyāna comme étant le prochain Bouddha lorsque le dharma, l'enseignement du bouddha Shakyamuni, aura disparu. Un autel s'y trouve également, le voyageur peut entrevoir tout cela à travers une petite lucarne mise ici volontairement.

L'avant-dernière salle du musée royal, située au troisième étage de la tour, est consacrée aux cinq bouddhas Tathagata qui incarnent les principes philosophiques fondamentaux du bouddhisme mahayana.

Et enfin, la dernière galerie du musée, qui se situe au sommet de la tour, est marquée par la philosophie bouddhique.

 

Comment s'y rendre ?

La ville de Trongsa, en plein centre du Bhoutan, se trouve à 200 kilomètres de la capitale Thimphou soit 5 heures de route si vous prenez le bus. La cité est petite, vous n'aurez aucun mal à apercevoir le musée royal et même le dzong de Trongsa en contrebas. Si vous êtes en bas, vous pouvez d'ailleurs prendre un transport en commun pour monter au musée puis, à la fin de votre visite, redescendre la colline à pieds en empruntant l'escalier.

Monument
2 photos

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 4 48 54 00 44