L'arrivée de Guru Rinpoché au Bhoutan

L'arrivée de Guru Rinpoché au Bhoutan

05 déc. 2018

Padmasambhava, connu sous le nom de Guru Rinpoché« le précieux maître », est considéré comme un second Bouddha. Il est dit, dans les croyances bouddhiques, que nul être n'est plus puissant que lui. Bouddha lui-même prévoyait que 8 à 12 ans après son Parinirvāṇa, son éveil et sa libération, quelqu’un naîtrait, quelqu'un d'encore plus grand. Il parlait bien de Guru Rinpoché. Ce dernier est né au VIe siècle avant Jésus-Christ sur un lac de l'actuelle région du Swat au nord du Pakistan, sous la forme d'un enfant de 8 ans exalté par la fleur de lotus. Il aurait vécu plus de 1400 ans, certains disent même qu'il est toujours vivant, sous diverses formes. Il est en tout cas connu pour avoir apporté et fondé le bouddhisme au Tibet et au Bhoutan. Un prophète respecté, adoré, vénéré.

Guru Rinpoché est entré à l'aube du VIIIe siècle au Bhoutan, chevauchant une divinité bouddhique transformée en tigresse volante pour le voyage. Son but : abolir la déchéance et les énergies démoniaques et négatives de la région, qui rendaient impossible l'apport de la philosophie bouddhique. Padmasambhava s'est terré trois ans, trois mois, trois jours, et trois heures dans la grotte Taktshang Senge Samdup de la vallée de Paro, afin de méditer et venir à bout des esprits malveillants. Le lieu et les alentours sont aujourd'hui appelés « la tanière du tigre » en hommage à sa monture divine.

L'arrivée de Guru Rinpoché au Bhoutan
Le Guru Rinpoché à dos de tigresse affrontant les esprits négatifs de la vallée de Paro

Le monastère de Taktshang

C'est sur ce lieu sacré qu'a été construit, en 1692, un domaine, qui compte aujourd'hui sept temples dressés sur des rochers sombres, entourant l'ermitage de Guru Rinpoché. Ce monastère de Taktshang, qui surplombe la vallée de Paro, occupe une grande place dans le cœur des bouddhistes au Bhoutan. C'est un important lieu de pèlerinage. Un véritable culte à Guru Rinpoché y est voué. À l'extérieur est dressée la statue de Dorje Drolo, la manifestation du « précieux maître » lors de son périple à dos de tigresse jusqu'à Taktshang. À l'approche de la grotte, une porte dorée se dessine. Elle est scellée. L'intérieur abrite le phurbu, ou poignard, utilisé lors de ces rituels et méditations. Les peintures murales illustrent les différentes manifestations de Guru Rinpoché avec en évidence la fresque de Thangtong Gyalpo, une de ses allégories, accablée de chaînes.

L'arrivée de Guru Rinpoché au Bhoutan
La « tanière du tigre » aujourd'hui, bâtie sur les contreforts de la vallée de Paro

Tous les trois ans, un disciple de Guru Rinpoché vient s'isoler dans la « tanière du tigre » pour reproduire le cycle de méditation de son maître. Il y reste plus de trois ans. D'autres moines lui apportent le nécessaire à sa survie.   Thibault Bourru  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81