Le dzong de Jakar

Le dzong de Jakar a été construit en 1646, dans le district de Bumthang au centre-est du territoire, à l'époque par le gouverneur de la ville de Trongsa : Minjur Tenpa. Le bâtiment est aujourd'hui utilisé comme centre administratif et accueille de nombreux moines, mais pendants des décennies il a été le théâtre de batailles. Comme tous les dzongs au Bhoutan, celui-ci ne dérogeait pas à la règle, il servait notamment de base défensive contre les envahisseurs de la province à partir du XVIIe siècle. C'est donc pour cela qu'il a été bâti en hauteur sur la crête dominant la vallée de Chamkhar au sein de laquelle se trouve Jakar. Il est considéré comme le plus grand dzong du pays avec un périmètre de plus de 1500 mètres.

Histoire

Après avoir fondé la ville de Trongsa en 1541, Ngagi Wangchuk s'est dirigé vers l'est en compagnie d'une flopée de donateurs pour, 8 ans plus tard, mettre sur pied la cité de Jakar. Pour ce faire, il suivit le signe d'un oiseau blanc sillonnant le ciel et construisit un premier monastère sur le perchoir du volatile, une crête forestière surplombant la vallée. Ngagi Wangchuk baptisa la ville Jakar, à partir du mot bjakhab, qui signifie "oiseau blanc". Le monastère lui portera le nom de "monastère de l'oiseau blanc".

Un siècle plus tard, Minjur Tenpa, le gouverneur de la ville désormais bien installée de Trongsa, quelque 30 kilomètres à l'ouest à vol d'oiseau, se dirigea à son tour vers le monastère et le village de Jakar. Pour défendre la cité des éventuels invasions, fréquentes dans cette région, il décida de transformer le monastère et de le reconstruire en dzong, une forteresse disposant d'un angle de vue idéal en cas d'attaque.

Par la suite, la ville de Jakar fut empreinte en 1897 à un tremblement de terre qui endommagea sérieusement le dzong. Le premier roi de l'actuelle dynastie et de la monarchie au Bhoutan : Ugyen Wangchuk demanda sa rénovation qui s'acheva en 1905. Le dzong peut aujourd'hui être visité et devient, une fois par an, le théâtre d'un festival traditionnel.

Le Jakar Tsechu

Ce festival, organisé à cheval entre les mois d'octobre et de novembre chaque année, se déroule près d'une des tours annexes du dzong située à quelques mètres en aval. Vous la trouverez en descendant les escaliers derrière la forteresse.

Il existe ici un réservoir d'eau utilisé jadis pour réapprovisionner les troupes défensives lors des attaques adverses. Le festival Jakar Tsechu, particulièrement apprécié des voyageurs, est articulé, pendant 3 jours, au rythme des danses de masques sacrées, des chansons et chorégraphies folkloriques de la région, et d'un style vestimentaire traditionnel et haut en couleurs !

6 photos

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 4 48 54 00 44