Le Tamshing Lhakhang

C'est dans le monastère Tamshing Lhakhang à Bumthang que reposent les restes de l'incarnation de Pema Lingpa, Sungtrul Rinpoché. Ce lieu sacré fait partie des plus importants gompas de Nyingma au Bhoutan. Il se compose d'un petit temple et d'un vihara entourés de différentes maisons monastiques et villageoises. Le monument figure dans la liste indicative des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis mars 2012.

 

Histoire

  Construit en 1501 par Pema Lingpa, le monastère Tamshing Lhakhang a tenu un grand rôle dans l'histoire de la religion et de la culture au Bhoutan. Il a perpétué la tradition bouddhiste Vajrayana pendant plus de cinq siècles. C'est le terreau de la danse masquée et sacrée du pays.

Le monastère Tamshing Lhakhang conserve des pièces rares ayant marqué l'histoire de la peinture au Bhoutan. Parmi elles se trouvent les premières peintures murales contemporaines du pays, dont un portrait de Pema Lingpa.

Avant 1960, le Tamshing Lhakhang était un temple privé. Il n'a été ouvert au public qu'après le décès de Pema Lingpa en 1521. Dès lors, les descendants du sage s'y sont installés. Le site s'est détérioré et pour embrasser un état de délabrement total. Ce fut Kunzang Tenpe Nyima, la huitième réincarnation de Pema Lingpa, qui l'a restauré à la fin du XIXe siècle.

 

Aujourd'hui

  Le monastère Tamshing Lhakhang est aujourd'hui occupé par des moines. Ces derniers y enseignent le Dharma et accomplissent différents services religieux.

Adoptant le style architectural du XVIIe siècle, le domaine possède un chemin de circumambulation autour des sanctuaires. Le rez-de-chaussée du temple abrite 36 peintures datant du XVIe siècle. Ces pièces sont des témoins clés de l'évolution de l'art et de la religion au Bhoutan. Observez les tableaux illustrant des personnages importants du passé. Les fresques ont été soigneusement dessinées selon les canons iconographiques de Pema Lingpa. Ainsi, sur les peintures, remarquez la figure centrale entourée de petits personnages formant des compartiments horizontaux.

Les murs du monastère de Tamshing Lhakhang s'ornent d'une série d'images. Dans la partie intérieure, vous verrez les représentations de la lignée de Pema Lingpa. La façade extérieure quant à elle expose les Seize Arhats, séparés par le Bouddha de Médecine. Les trois corps de Bouddha (Amitabha, Avalokitésvara et Padmasambhava) sont aussi représentés sur les trois trônes.

À l'étage, découvrez le sanctuaire dont les murs portent des peintures symbolisant les huit manifestations de Guru Rinpoché. Retrouvez-y un portrait de Norbu Gyamtsho de la lignée de Guru Rinpoché et de Kunzang Tenpe Nyima sur le côté gauche. Ne manquez pas non plus les tableaux des mille Bouddhas et des vingt-et-un Taras, ainsi que la peinture du cycle religieux ou Sampa Lhundrup, avec les 13 formes protectrices de Guru Rinpoché.

Le temple principal du monastère de Tamshing Lhakhang est dédié au Bouddha Amitayus. Ses murs se parent de plusieurs peintures, dont une image de Samantabhadra coloré en bleu. Les différentes fresques liées au Bouddha créent un jeu de couleurs étonnant.

Le lieu reçoit annuellement le festival Phala choedpa. À cette occasion, les moines accomplissent des danses rituelles pendant trois jours. C'est une tradition instaurée par Pema Lingpa.

 

Comment s'y rendre

  À Thimphou, des bus locaux partent très tôt le matin pour Bumthang. Le voyage dure au moins 10 heures. Une fois arrivé dans la ville, vous pouvez louer un taxi pour rejoindre le monastère de Tamshing Lhakhang.

1 photo

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81