La langue et écriture au Bhoutan

La langue et écriture au Bhoutan

Enclavé entre l’Inde et la Chine ou le Tibet plus exactement, le Bhoutan est peuplé de différentes ethnies. Ce qui explique les différents dialectes présents dans le pays (19 au total). Ce petit royaume possède une population des plus douées pour les langues étrangères. Les bhoutanais vous surprendront par leur anglais quasi parfait et parfois même un français correct.

Le Dzongkha, la langue officielle au Bhoutan

L’écriture

Le dzongkha est la principale langue véhiculaire du Bhoutan. Il est généralement écrit en utilisant l’alphabet tibétain, bien que la romanisation de dzongkha existe également. Romanisation, pour ceux qui ne connaissent pas, est la transcription phonétique d’une langue. Cependant, la forme écrite prédominante au Bhoutan utilise l’alphabet tibétain classique. La direction de l’écriture est de gauche à droite, comme est le cas avec d’autres langues et dialectes du royaume.

Le Dzongkha

Dzongkha signifie littéralement “langue” (kha). Apparentée au tibétain, elle est la langue des Bhoutanais du Centre et des Bhoutanais de l'Ouest, là où est située la capitale, Thimphou. Le dzongkha s'écrit avec un alphabet syllabaire indien et doit en grande partie son développement aux moines bouddhistes qui étaient à cette époque les citoyens les plus instruits de leur communauté. Huit des neuf districts de la partie occidentale parlent ce dialecte et Thimphu, la capitale du pays en fait partie. C’est en 1971 que le Dzongkha est devenu officiellement la langue nationale.

Étroitement liée au Sikkimese, la langue dzongkha est issue du dialecte tibétain et dränjoke. Pour les Bhoutanais, elle fait allusion aux forteresses construites par l’unificateur du Bhoutan au 17e siècle. À l’oral, le dzongkha est une langue tonale dans laquelle la prononciation des syllabes d'un mot est soumise à un ton précis. C'est-à-dire à une hauteur relative déterminée ou une mélodie caractéristique. Une modification de ce ton amène alors à prononcer un autre mot et indiquer un autre sens.

Les autres langues parlées

Après le dzongkha, trois dialectes : le tshangla, le kurtokha et le népalais sont également utilisés. Langue maternelle des Sharchops, le dialecte tshangla est parlé par plus de 138 000 personnes. Selon la répartition géolinguistique du pays, certains Bhoutanais utilisent également comme langue secondaire le kurtokha et le népalais. Les membres des ethnies qui parlent le népalais constituent une partie importante de la population bhoutanaise. Ceux qui sont d’origine népalaise comptent plus de 265 000.

Quelques mots à connaître

Le saviez-vous ? La particule « la » peut être ajoutée en anglais comme en dzongkha après chaque mot important en signe de politesse. Ainsi, remercier un hôte ou un commerçant peut se dire de la façon suivante : « thank you-la » ou « kadin’ché-la ».

Bonjour / Bonsoir Kuzu zangpo la
Comment allez-vous ? Gaday bay Zhui ?
Pardon Sorry / Tsip maza
Au revoir Naba che gey
Bienvenue Tashi Delek
Merci (beaucoup) Kadrin chhe la
Excusez-moi/SVP Sorry / Atsi zur nang
Je suis Français(e) Nga France lay in
Je m’appelle… Nga gi ming ... in
Non merci Me ju (mizu)
Oui/Non ing / men
De rien / Je vous en prie Jembalakso
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81