La réserve nationale de takins de Motithang

Logée dans la banlieue de Motithang, dans le district de Thimphou, la réserve nationale de takins était auparavant un minizoo avant d'être élevé en réserve. Le domaine prit son essor avec la déclaration du 25 novembre 2005 qui considère le takin comme l'animal national du Bhoutan.

 

Histoire

 

Selon la légende, le takin a été "créé" au XVe siècle par Lama Drukpa Kunley à la demande de ses disciples lors d'un grand festin. Ayant mangé toute une vache et une chèvre en entier, le maître tantrique réalise un miracle en assemblant les restes d'os pour créer le takin. C'est pour cela que cet animal doux adopte une apparence particulière : il dispose d'une tête de chèvre et d'un corps de vache. Étant donné que le takin marque un exploit religieux, il est devenu l'animal national du Bhoutan.

Quand le nombre de takins a augmenté, les habitants de Thimphou ont enclavé les bêtes dans un minizoo, mais le roi n'a pas approuvé cet acte. Pour des raisons religieuses et environnementales le souverain a ordonné la libération des animaux. Seulement, les takins ne sont pas partis bien loin et sont même devenus les animaux domestiques des locaux. Ainsi, pour éviter qu'ils ne s'égarent, la réserve nationale de takins a été fondée dans la banlieue de Motithang.

 

Aujourd'hui

 

La réserve s'étend sur une zone de plus de 3.4 hectares. Elle a bénéficié de nombreux aménagements avec la collaboration du gouvernement royal du Bhoutan et du WWF. Aujourd'hui, le site dispose d'un centre d'informations et de panneaux de signalisation. Des ouvertures ont été créées dans les clôtures pour donner aux visiteurs l'occasion de nourrir les animaux. Par ailleurs, les takins aident beaucoup les habitants de la ville de Thimphou, adeptes de la médecine traditionnelle.

Devenue une attraction très prisée à Thimphou, la réserve de Motithang a augmenté son patrimoine faunistique en introduisant dans la zone le panda roux et le saro de l'Himalaya. Vous y trouverez également des sambars et des cerfs.

Selon les recherches de la division de la conservation de la nature et du ministère de l'Agriculture du Bhoutan, la santé génétique des takins dans la réserve est en déclin à cause de leur consanguinité. Ainsi, le ministère envisage d' introduire de nouveaux mâles et femelles sauvages dans le zoo.

 

Comment s'y rendre

 

Des bus sortent quotidiennement des grandes villes comme Phuentsholing, Haa et Paro pour rejoindre Thimphou. Depuis Chang Lam, vous pouvez également voyager en bus public pour rejoindre la capitale. Une fois arrivé en ville, louez un véhicule privé pour desservir la réserve nationale des takins à Motithang.

1 photo

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81