Le Bhoutan s'engage en faveur du tigre

Le Bhoutan s'engage en faveur du tigre

05 mai 2020

Le parc national Royal Manas, le plus ancien du pays, et celui de Jigme Singye Wangchuk ont récemment été certifiés aux normes de conservation des tigres (CA|TS) par l'ONG internationale WWF. Ces deux étendues naturelles bhoutanaises viennent rejoindre 4 autres parcs nationaux dans le monde, comme par exemple le parc national Chitwan au Népal ou la réserve naturelle Sikhote-Alin en Russie, ayant déjà été accrédités CA|TS depuis le lancement de cette certification en 2013.

  Le Bhoutan s'engage en faveur du tigre  

Celle-ci permettra au Bhoutan de travailler officiellement et en consentement, à la protection et la conservation des tigres, avec WWF dans ces aires naturelles protégées que sont le parc national Royal Manas et le parc Jigme Singye Wangchuk. "C'est un énorme succès pour la conservation du tigre au Bhoutan, a annoncé Dechen Dorji, représentant WWF dans le pays. Cela montre l'engagement du royaume à doubler le nombre de tigres à l'état sauvage."

Multiplier la population par deux

Multiplier le nombre de tigres à l'état sauvage dans le monde et très particulièrement en Asie, leur terre favorite, par deux est un objectif que s'est lancé l'ONG internationale WWF en 2010. À cette époque là, la population de tigres à l'état sauvage dans le monde était estimée à 3200 individus. L'association souhaite élever ce chiffre à 6200 dès 2022.

L'urgence est partie du constat que cette population animale a diminué de 95% en l'espace de 100 ans seulement. C'est pourquoi WWF a décidé de s'emparer du sujet en mettant en place une série de plans et d'actions pour repeupler le monde de tigres. Pour cela, 13 pays asiatiques comme le Népal, la Russie, la Chine, ou bien le Bhoutan, sont mis à contribution pour adapter leur atitude en vue de cet objectif.

Le CA|TS, c'est quoi ?

Plusieurs plans ont donc été mis en place, comme par exemple installer des caméras dans certains habitats naturels ou certaines zones d'habitats potentiels du tigre pour voir s'il est apte à s'y développer aujourd'hui, ou encore ce système de certification CA|TS. Celui-ci détermine, selon une série de 17 critères complète, si une aire naturelle est reconnue apte à la conservation du tigre toujours dans l'idée de passer à une population de 6000 individus en 2022.

  Le Bhoutan s'engage en faveur du tigre  

Ces critères balaient plusieurs domaines. Le statut et l'importance de la zone tout d'abord, savoir si celle-ci est une aire protégée, si l'aspect écologique est présent dans les actions, chez les populations y habitant. Vient ensuite l'aspect managérial, WWF cherche à savoir si des personnes travaillent quotidiennement à la conservation de la zone, si des infrastuctures adaptées et écologiques y sont installées, si l'utilisation des énergies renouvelables est de mise, etc. Viennent ensuite les aspects communautaire et touristique, où l'on cherche à savoir si la vie animale peut coéxister avec les peuples sur place, de même pour les voyageurs. Et enfin le côté le plus important, savoir si la vie du tigre est favorisée, si le lieu représente un habitat naturel adapté pour lui et si des personnes travaillent quotidiennement à sa protection.

Le Bhoutan entre aujourd'hui pleinement dans cet engagement, avec WWF, pour la conservation et la pérennisation du tigre. La précédente étude montrait que 103 tigres sauvages vivaient sur le territoire forestier bhoutanais, parfois même à 4000 mètres d'altitude, ce qui peut paraître inhabituel pour le tigre sauf lorsqu'on connaît sa capacité d'adaptation. Un prochain rapport sur cette population devrait sortir dans le courant de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
+33 (0) 4 48 54 00 44