Les mesures écologiques engagées par le Bhoutan

Les mesures écologiques engagées par le Bhoutan

17 août 2018

Depuis quelques années, le Bhoutan est devenu l’un des rares pays (si ce n’est le seul) à présenter un bilan carbone négatif. Cela s’explique en grande majorité par la forte présence de végétations dans presque les 2/3 du territoire. Par ailleurs, d’après les chiffres proposés par les autorités bhoutanaises, la nation émet environ 1,5 million de tonnes de carbone par an, tandis que ses forêts absorbent plus de 6 millions de tonnes. Toutefois, l’existence de la nature luxuriante dans le pays seule ne peut expliquer ce bilan négatif. Plusieurs mesures écologiques ont en effet été instaurées par le gouvernement bhoutanais pour arriver à ce point progressivement.

Des mesures écologiques liées intimement au bouddhisme

Niché sur l’Himalaya, entre la Chine et l’Inde, le Bhoutan est un royaume qui vit et suit les enseignements du bouddhisme. Parmi les préceptes proposés par cette religion dominante dans le pays, il y a le respect de l’environnement en général (nature, faunes, flores). Cet enseignement a grandement contribué à rendre le pays plus écologique et à inciter le peuple à émettre le moins de carbone possible.

Le bouddhisme a également aidé à protéger l’écosystème du Bhoutan quisqu’il enseigne l’altruisme et la compassion. D’après Matthieu Ricard (moine bouddhiste, auteur, et photographe), nous devons apprendre à être altruiste et à penser plus aux autres (aux générations futures par extension) pour vivre en harmonie entre nous et avec la nature.

Il dit aussi : « Si nous ne nous soucions pas du destin des générations futures et des millions d’autres espèces qui sont nos concitoyens dans ce monde, nous n’avons guère de raisons de nous préoccuper de l’environnement. » (pour voir l’article qu’il a écrit sur le sujet : http://www.matthieuricard.org/blog/posts/altruisme-et-environnement).

Les mesures écologiques pour préserver la biodiversité bhoutanaise

Les mesures écologiques engagées par le Bhoutan

Comme tout le monde le sait déjà, le Bhoutan est un pays très conservateur. Le gouvernement fait tout son possible pour garder intactes les valeurs et la culture du pays. Il s’affaire également à protéger l’environnement et la biodiversité de la nation par tous les moyens.

Limitation du nombre de touristes qui accèdent au pays

Le Bhoutan est un pays qui n’a jamais laissé quiconque entrer sur son territoire pendant de nombreuses années. D’ailleurs, les « Bhoutanais » d’origines népalaises ont été chassés du pays lorsque la monarchie s’est constituée. Les touristes n’ont pu pénétrer dans le pays qu’en 1974, mais en nombre très limité jusqu’à nos jours. Ici, le but premier est de préserver la culture traditionnelle bhoutanaise contre les éventuelles détériorations pouvant être engendrées par le contact des étrangers. Mais cette limitation a également été instaurée pour éviter au maximum la dégradation de l’écosystème du pays sur de nombreux plans (pollution, déformation des habitudes des animaux sauvages au contact de l’homme, etc.).

Instauration / imposition d’une journée sans véhicules motorisés

Le Bhoutan est un pays très écolo. En France (et dans d’autres pays d’Europe) on a institué une loi qui stipule que certaines voitures doivent être normalisées pour n’émettre qu’une petite quantité de CO2 dans certaines zones. Au Bhoutan, le gouvernement a carrément imposer à ses sujets de ne pas utiliser de voitures ni de véhicules motorisés pendant une journée par semaine. Ainsi, chaque jeudi, tout le monde doit marcher pour se rendre d’un point à un autre dans tout le royaume. Cette décision ne présente que des avantages : le taux de CO2 est réduit, l’environnement est d’autant plus protégé, et la population garde la forme en faisant un peu de sport.

Promotion de l’agriculture bio dans tout le pays

Les mesures écologiques engagées par le Bhoutan

Parmi tous les projets écologiques du Bhoutan, il y a la promotion de l’agriculture bio. Ceci contribue largement à protéger l’environnement et la biodiversité dans le sens où de moins en moins de produits chimiques sont utilisés dans la production de riz, de blés, etc. Ainsi, le sol est moins contaminé et détérioré et reste fertile pour les années à venir. D’après les spécialistes et les observateurs du monde entier, ce projet pourrait bien se concrétiser assez rapidement, dans les environs de 2025 et 2030.

Aucune construction d’infrastructures en tout genre dans le pays

Il est vrai que le Bhoutan a ouvert ses portes aux touristes, cependant, ces derniers doivent loger chez l’habitant ou les quelques infrastructures réservées à cet effet. Le gouvernement ne tient pas à construire des hôtels et autres bâtiments du même type pour des raisons purement écologiques. En effet, cette opération impliquera la destruction d’une partie des forêts bhoutanaises et cela impliquera également l’émission d’une grande quantité de CO2 dans le pays.

Imposition de taxe journalière pour chaque touriste

Une taxe journalière de 250 $ est imposée à chaque touriste souhaitant visiter le Bhoutan. Cette somme est certes onéreuse, mais elle couvre toutes les dépenses que l’on peut faire durant le séjour (logement, nourriture, déplacement, etc.). Une partie de cette taxe est aussi prélevée pour faire avancer le tourisme dans le pays, et aider à protéger son écosystème. Ainsi, lorsqu’on choisit de voyager au Bhoutan, on choisit également de contribuer à la protection de sa biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81