Les coopératives gagnent du terrain

Les coopératives gagnent du terrain

19 déc. 2018

Les groupes d'agriculteurs et les coopératives agricoles gagnent en popularité au Bhoutan, selon le rapport annuel du ministère de la commercialisation agricole et des coopératives, pour la période 2017-2018. Leur développement, basé sur une économie d'échelle, s'est fortifié cette année.

Le ministère a enregistré un total de 55 groupes d'agriculteurs et 12 coopératives. Quarante-trois d'entre eux étaient basés sur l'élevage et 24 sur l’agriculture. Un total de 10 948 membres étaient répertoriés en juin 2018. Le rapport indique que les femmes représentent 46,62 % de l'ensemble des agriculteurs. Ce sont 161 emplois rémunérés qui ont été créés parmi ces groupes et coopératives.

 

Une idée très précise pour se lancer

Le gouvernement bhoutanais encourage fortement la population à rejoindre ces groupes et coopératives agricoles pour se lancer dans ce métier vieux comme le monde. Il les conseille également, et prône l’économie d’échelle. Le but est de se serrer la ceinture pour démarrer et balayer les coûts fixes de façon efficace et rapide. Ceux-ci représentent les achats durables qui permettent de produire sur une longue période comme les équipements agricoles ou les machines. 

 

Les coopératives gagnent du terrain
Un agriculteur utilise un mini-tracteur pour faciliter son travail

 

Pour ce faire, des coopératives agricoles à Samtse ou Trashigang ont introduit l'épargne et le crédit en plus de leur activité principale. Ces groupes reçoivent également des livrets d'épargne et sont formés à leur utilisation. Les aides susnommées sont proposées par le gouvernement en vue de faciliter la commercialisation des produits agricoles et le développement du secteur coopératif.

 

Des entreprises agricoles

Les coopératives gagnent du terrain
Une agricultrice qui cultive le riz

 

Les coopératives appartiennent aux agriculteurs et sont régies sur la forme du dialogue, de l’échange. Une personne représente une voix lors des discussions qui visent à améliorer les moyens de productions, les techniques de travail, la distribution, le commerce de chacun, etc. Ces groupes agricoles sont censés être autonomes, et basées sur une zone rurale dont elles s’occupent. Les coopératives font vivre leur propre région, les dzongkhags bhoutanais, en y créant notamment de l’emploi.

Thibault Bourru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81