Le Bhoutan : seul pays au bilan carbone négatif

Le Bhoutan : seul pays au bilan carbone négatif

14 déc. 2018

On a tendance à croire que, seuls les pays considérés comme superpuissances pourraient jouer un rôle important sur la réduction carbonique qu'ils produisent. Pourtant, le seul pays au monde à posséder un bilan carbone négatif ne fait pas partie des pays les plus développés. Il s'agit du Bhoutan ! Ce petit royaume bouddhiste, situé à l'est de la chaîne de l'Himalaya entre l'Inde et la Chine, absorbe trois fois plus de dioxyde de carbone qu'il n'en produit. On vous en dit plus sur ce modèle écologique !

 

Un effort collectif qui paye !

Composé de 800 000 habitants, le Bhoutan doit sa situation écologique à l'ensemble de sa population. Et les autorités bhoutanaises y sont pour beaucoup. Soucieux de l'environnement, le gouvernement du Bhoutan en a même fait, un composant de leur « Bonheur national brut » pour remplacer le PIB ! Cet indice prend en compte le développement durable, la protection de l'environnement, la préservation de la culture et la bonne gestion du pays. Résultat ? Au vu du  respect de ces 4 piliers, le Bhoutan est considéré comme le pays le plus heureux du monde. Lors d'une conférence TED, le premier ministre, Tshering Tobgay, ajoute aussi l'importance du travail des monarques dont l'objectif est de trouver le juste équilibre en croissance économique et développement social et environnemental.

 

Quoiqu'il en soit, cette success story s'explique par la mise en place de plusieurs actions. La constitution exige ainsi que le territoire soit composé de 60% de forêts protégées. C'est l'un des pays qui replantent le plus d'arbres. En 2015, le pays rentre même dans le Guinness Book en plantant 49 672 arbres en seulement une heure. Autre exemple frappant : la plantation de 108 000 arbres en 2016 pour fêter la naissance du prince héritier. L'électricité joue également un rôle important à travers ce bilan carbone négatif. Avec un large réseau fluvial, l’électricité du pays est issue majoritairement de l'hydraulique. C'est d'ailleurs la principale exportation du Bhoutan !

 

La participation touristique

Si le Bhoutan n'est pas très touristique (même s'il l'est de plus en plus), c'est parce qu'il n'a ouvert ses portes qu'en 1974. Mais surtout, c'est parce qu'il régule cet afflux touristique ! Les touristes étrangers (exceptés ceux provenant d'Inde, du Bangladesh ou des Maldives) doivent faire la demande d'un visa pour mettre les pieds sur le territoire. Jusque là, il n'y a rien d'étonnant. Mais ce qui diffère avec la plupart des autres pays du monde, c'est qu'il est impossible d'y effectuer un voyage indépendant. Pour accéder au Bhoutan, les touristes doivent se rapprocher d'agences agrées et doivent s’acquitter d'un package dont les frais quotidiens peuvent aller jusqu'à plus de 200 euros. Si, cette importante somme peut en freiner plus d'un, il convient de souligner qu'elle permet de contribuer aux efforts de  conservation du pays. Au delà de couvrir l'hébergement, les repas, le guide, les trajets et le matériel de randonnée, ce budget comprend également une taxe quotidienne (s'élevant à environ 65$) qui permet de financer l'éducation, le système de santé, l'éradication de la pauvreté et la construction d'infrastructures. De cette manière, le voyageur participe réellement au développement du pays et devient alors un touriste solidaire !

 

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81