Des allocations automatiques pour les jeunes mères au Bhoutan

Des allocations automatiques pour les jeunes mères au Bhoutan

20 mars 2019

Le ministère de la Santé a annoncé mettre en place, à partir d'août prochain, un programme visant à aider les femmes venant d'accoucher pour assumer financièrement l'arrivée de l'enfant. Cette démarche viserait les mères qui ne touchent pas de congés maternités payés de 6 mois minimum.

L'objectif immédiat de la mesure est d'accroitre l'accès aux soins des femmes enceintes, et des jeunes mères. Le ministre de la Santé, Dechen Wangmo, a déclaré qu'aujourd'hui que lorsqu'une femme se rend aux examens prénatals, elle ne sait même pas où elle va accoucher. Les soins sont dispensés dans différents établissements de santé, il est donc plus difficile pour un médecin de comprendre ses antécédents médicaux. Le but est de créer un registre pour permettre à ces futures mères d'être suivies médicalement et financièrement par les organismes compétents.

La mère devra à tout prix venir passer les huits examens médicaux prénatals, et les quatre postnatals, si elle veut toucher ces aides pécuniaires. L'ancien Premier ministre du pays, Sangay Ngedup, plus connu sous le nom de Lyonpo, a laissé entendre que seulement 26 % des femmes enceintes déclarent avoir effectué les huit consultations prénatales recommandées, et environ la moitié des femmes enceintes du pays n'enregistrent leur grossesse qu'après le premier trimestre. Elles sont ainsi privées de certains services essentiels pendant la phase initiale de leur grossesse.

240 jours de suivi

Après l'enregistrement, la mère pourra commencer à toucher ses allocations par voie banquaire. Sur la base du SMIC bhoutanais. La première tranche sera versée après 30 semaines de grossesse. Le médecin en charge informera la mère de la date provisoire de l'accouchement et lui proposera différentes maternités, de quoi lui assurer un lit. Ce système permettra également aux ressources humaines du secteur hospitalier de s'organiser de façon plus optimale. En évitant les erreurs de dernière minute. Au Bhoutan, et à Thimphou notamment, certaines femmes enceintes accouchent dans les couloirs de l'hôpital ou dans le taxi pour revenir à la maison, car aucune place ne leur a été trouvée au sein du centre médical.

Le deuxième versement se fera lui juste avant l'accouchement. Il sera déposer sur le compte épargne de la mère. Le troisième après les 4 examens postnatals, et enfin le quatrième, 6 mois après la naissance de l'enfant.

Thibault Bourru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Tshering Yangchen de "Exquisite Bhutan". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+33 9 70 19 62 81